La carte d'identité relationnelle

... et autres supports écrits

Des moyens concrets pour se définir face à l’autre et lui signifier nos compétences comme nos limites, nos seuils de tolérance, nos besoins ou nos attentes. Au travail, à l’école ou ailleurs…

Carte d’identité relationnelle

(Jacques Salomé, Oser travailler heureux, 2000)

Que ce soit au travail ou ailleurs

« Inviter chacun à réfléchir et à établir sa carte d’identité relationnelle, c’est l’inciter à définir au plus près les caractéristiques auxquelles il tient le plus dans le domaine relationnel. Il sera plus facile de se respecter quand les uns et les autres auront échangé autour de ces caractéristiques et répondu à des questions telles que :

Quelles sont les compétences dans lesquelles je me reconnais ?

Quelles sont mes limites ou mes insuffisances dans tel ou tel domaine ?

Quelles sont mes zones d’intolérance et de vulnérabilité ? » etc.

Charte de vie relationnelle à l’école

(Jacques Salomé, 1995)

« Le premier lieu de la communication en dehors de la famille est l’école. Beaucoup d’enjeux de la vie d’un enfant se jouent dans cet espace »

Jacques Salomé a imaginé les bases d’une « charte de vie relationnelle à l’école » qui serait élaborée par les principaux acteurs concernés : enseignants et enseignés. Cette charte pourrait être rédigée en début d’année scolaire et réactualisée régulièrement. Elle comprendrait deux principales parties.

  • En tant qu’élève, voici ce que j’attends de mes professeurs, de mes camarades…

  • En tant qu’enseignant, voici ce que j’attends de mes élèves, de mes collègues.

Charte de vie au travail

(Jacques Salomé, Oser travailler heureux, 2000)

Cette charte pourrait être rédigée en tenant compte des besoins relationnels fondamentaux qui animent toute personne qui travaille : besoin d’action, besoin d’appartenance et d’identification à un ensemble, besoin de relation, besoin de réalisation, besoin de progression et besoin de reconnaissance.

Elle commencerait ainsi :

« Quelle que soit ma fonction, quel que soit le poste que j’occupe, quelle que soit mon ancienneté, j’ai besoin d’être reconnu comme une personne. » etc.