Historique

A l'origine

Pendant près de 30 ans (entre les années 1970 et 2000), nous avons été un grand nombre de professionnels à participer aux stages de formation aux relations humaines que Jacques Salomé a animés dans le cadre du centre de formation Le Regard Fertile qu’il a créé.

« […] il fut une époque où nous nous connaissions pratiquement tous - on s’était rencontrés dans les mêmes stages, on avait assisté aux mêmes conférences, on s’était sentis passionnés pour les mêmes combats : le changement et le développement personnel, l’école, les soins de santé, l’entreprise, le couple, la famille, l’écologie… » (Jacques Salomé, « Cohérence et rigueur… certainement », 2005, Site internet IEI)

Au fil du temps, certains d'entre nous sont devenus des formateurs et/ou des formateurs de formateurs de la Méthode ESPERE®. Ils utilisaient régulièrement cette approche dans leur pratique professionnelle et ils la transmettaient à leur tour.

À la fin de l’année 1997, Jacques Salomé mettait un terme à son activité de formateur et à ses fréquentes apparitions publiques en conférence.

La naissance de l'institut

Les formateurs ESPERE et praticiens ESPERE exerçaient, chacun dans sa région.

Pour permettre à tous ces professionnels issus d'horizons différents de se connaître Dominique Boussat-Létard, psychanalyste, a sollicité Jacques Salomé qui a accepté d’animer en mars 2001, deux journées de regroupement à leur attention. Dominique Boussat-Létard a été l’organisatrice de cette rencontre ESPERE de la toute première heure qui a eu lieu à Paris.

Quelques 90 participants venus de France, de Suisse, de Belgique et du Québec se sont retrouvés. Une dizaine d’entre eux se sont à nouveau réunis en septembre 2001 puis en mars 2002, à l'initiative de Jacques Salomé et en sa présence, avec pour projet commun de créer une association, d'harmoniser les cursus de formation à la Méthode ESPERE, d'organiser de nouvelles manifestations autour et à partir de cette approche et de préparer son avenir.

Créée sous le nom d’Institut ESPERE cette association loi 1901 est née le 27 mai 2002 avec la parution au Journal Officiel de ses statuts et l’établissement de son siège social au 7 rue d'Anjou dans le 8ème arrondissement de Paris.

L'évolution

En février 2003 Jacques Salomé annonçait dans un courrier collectif à l’adresse des formateurs et praticiens de l’époque, qu’il passait le relais à l’Institut ESPERE.

« La mission que je m’étais fixée de coordonner, de rassembler tous ceux qui tentent de transmettre la Méthode ESPERE®, va bientôt s’achever. Ceci est mon dernier courrier collectif. En effet, le site de l’Institut ESPERE va s’ouvrir cette semaine (encore incomplet) mais prêt à donner les premières informations et en particulier les coordonnées et références de ceux qui ont accepté d’adhérer à l’Institut. Ce site servira de référence aux animateurs, formateurs, consultants et personnes ressources de l’approche ESPERE®. Je bascule les informations (cursus de formation, coordonnées des animateurs et formateurs) de mon propre site sur ce site, dans quelques jours. »

Quelques 2 ans plus tard, en janvier 2005, dans un article (« Cohérence et rigueur… certainement ») qu’il publiait pour notre site internet de l’époque, Jacques Salomé s’enthousiasmait.

« J’assiste aux séances du conseil d’administration de l’Institut ESPERE International et je suis touché, émerveillé par l’enthousiasme de ces quelques 10 personnes qui donnent de leur temps, qui discutent, affinent, cisèlent chaque point des propositions faites ou des décisions prises. »

L’Institut ESPERE est devenu depuis, Institut ESPERE International. Il se veut le garant de la Méthode ESPERE®. Son objet est de :

  1. Promouvoir et prolonger collégialement les recherches et les actions autour de la Méthode ESPERE® […]
  2. Fédérer les praticiens et formateurs en Méthode ESPERE® qui adhèrent à la Charte de l’Institut, et les formateurs en cours d’accréditation qui ont signé un accord contractuel avec l’Institut.
  3. Veiller à ce que soient respectés par les uns et les autres la Charte ou l’accord qu’ils ont respectivement signé(e).
  4. Etre garant de la Méthode ESPERE® (marque déposée) et lutter contre l’usage abusif et transgressif qui peut en être fait.
  5. Définir et valider les cursus de formation des praticiens et des formateurs qui transmettent cette méthode.

Novembre 2018