Comment nous participons au Système SAPPE ou C'est fou tout ce que nous pensons savoir pour les autres!

C'est fou ce que nous pensons savoir pour les autres, à leur place et surtout sur eux !
" C'est pas pour moi que je te dis ça ! C'est pour toi ! "
" Tu ne viendras pas prétendre que ça ne te fait rien ce que je suis en train de te dire ! Si vraiment ça ne te faisait rien, tu ne réagirais sûrement pas comme ça ! "
" Vous avez vu Monsieur Untel ? "


C'est impressionnant toutes ces leçons de savoir communiquer, de savoir vivre ou de savoir être que nous pouvons donner autour de nous. C'est étonnant ces conseils judicieux que nous pouvons distribuer … aux autres !
C'est plutôt saisissant ces manières que nous avons de considérer comme tout à fait légitime ce droit d'asséner à notre entourage des vérités toutes faites ; sidérant ce que nous leur distillons à longueur de journée sous forme d'injonctions de normalité ou de conformité, ou bien encore d'injonctions à faire (passerait encore si ce n'était que ça ) mais aussi d'injonctions à être !

" Sois un peu plus raisonnable … ça ne se fait pas de parler comme ça à ses parents ! "
" Sois plus courageux enfin ! Sois un vrai homme ! "


Nous avons tout de même de drôles de mœurs ! C'est assez étrange cette façon que nous avons de décider pour les autres, surtout quand ils nous sont proches, cette tendance que nous avons de savoir à leur place ce qui est bon et bien pour eux. Nous sommes pourtant les premiers à ressentir un malaise quand ce sont eux qui font la même chose avec nous !
C'est pour le moins surprenant de nous voir agir ainsi et de nous entendre faire!
C'est curieux la somme de reproches et de remontrances que nous pouvons adresser à nos intimes, le nombre de sermons ou de messages moralisateurs que nous estimons indispensable de leur prêcher à la moindre remarque ou parole qu'ils prononcent !
C'est assez stupéfiant quand même, lorsqu'on y pense bien, tout ce que nous prétendons détenir comme idées géniales et comme solutions toutes faites qui ont déjà servi, soi-disant marché et fait leurs preuves !
Le plus fort c'est peut-être bien encore le quantum d'énergie que nous sommes capables de déployer en une inflation d'explications et de commentaires, pour tenter de nous persuader réciproquement du bien fondé et de la justesse de nos arguments, du poids et de la validité des bonnes raisons que nous dénichons toujours chaque fois que nous estimons c'est à l'autre de changer… bien sûr !
Je ne parle pas des meilleurs sentiments qui nous animent toujours, à nous entendre. Ni de la kyrielle d'intentions louables que nous ne manquons pas d'avancer et de resservir (même réchauffées) pour justifier nos maladresses et notre crédulité. Elles sont inusables et visiblement indémodables !
C'est assez anachronique finalement, de comparer les dispositions que nous avons pour nous adapter aux progrès de la technique et pour nous laisser impressionner par la publicité et ces résistances que nous déployons pour freiner des quatre fers face aux découvertes qui ont révolutionné les sciences humaines depuis un siècle !
Que dire encore des doses d'effort et du surplus de bonne volonté que nous réquisitionnons en renfort pour nous justifier ou abonder en promesses de faire autrement et mieux la prochaine fois ou bien pour nous confondre en excuses de toutes sortes !
Il y aurait encore à ajouter à la liste de nos habitudes courantes, tous les propos que nous tenons qui se veulent rassurants et qui nous ne sont d'ailleurs qu'à moitié convaincants, convenons-en, quand ils ne sont pas franchement suspects tellement ils sont peu congruents et en somme, inauthentiques !
Au bout du compte, c'est à se demander comment il se fait qu'au fond, nous ne soyons pas mieux lotis, les uns les autres, dans nos relations, vu tout ce que nous disons et savons les uns sur les autres, les uns à propos des autres et les uns à la place des autres.
Il doit bien y avoir un truc quand même pour que le monde des relations tourne si peu rond !

Y a un truc ma parole !
Il y a un truc en effet !
Ce n'est pas vraiment un truc magique ! Loin de là.
Amateurs de solutions faciles, chercheurs d'efficacité et bricoleurs de recettes vite faites bien faites, prière de s'abstenir !
C'est plutôt un truc qui demande réflexion Une sorte de truc à comprendre dans le sens de " saisir et de prendre avec soi ". C'est surtout un principe fondamental que nous avons tout d'abord à intégrer et digérer si
  • primo, nous envisageons de véritables changements dans nos relations et notre manière de communiquer,
  • et si deuzio, nous sommes vraiment prêts à accepter toutes les conséquences que cet engagement comporte.

Le truc c'est que nul n'est habilité à savoir à la place d'un autre, quand bien même cet autre est proche ou aimé, quand bien même il s'agit d'un enfant, d'un étranger, voire même… de son pire ennemi.
L'autre est toujours un alter ego, un autre sujet, un autre humain.
Tout au plus, il nous appartient
  • de lui donner un avis, un conseil, un point de vue ;
  • de témoigner de notre ressenti ou de notre vécu face à lui, ou à son propos ;
  • de nous positionner et de nous définir en entendant ses dires ou en voyant comment il agit ;
  • de l'écouter et de le confirmer dans sa manière de voir pour lui permettre de mieux s'entendre lui ;
  • d'apprendre à repérer dans toute relation si nous sommes plutôt en situation de donner (vraiment), de demander (ouvertement), de refuser (clairement) de recevoir (simplement) ou de rendre (éventuellement).

Entre savoir pour l'autre et dire à l'autre ou se situer soi-même comme sujet face à lui, se loge toute la différence
  • entre parler sur l'autre et parler à l'autre.
  • entre système SAPPE et méthode ESPERE

Le truc dont il est question ici, si truc il y a, se situe juste dans cet espace de possible, où pour chacun(e) de nous la question se pose à un moment ou à un autre de savoir
  • si nous continuons à collaborer à l'incommunication régnante
  • ou si nous nous donnons un minimum de moyens pour faire en sorte de contribuer à développer des relations plus vivantes et en santé.
  • Son auteur

    Portrait d'un humaniste d'aujourd'hui.

  • La Méthode ESPERE®

    Se former à la Méthode ESPERE®
    Petit parcours à grands pas d'un processus d'apprentissage

  • Le système SAPPE
    Comment nous participons au Système SAPPE ou C'est fou tout ce que nous pensons savoir pour les autres!
  • Des concepts

    Le totalitarisme émotionnel (Slavoj Zizek) et le terrorisme relationnel (Jacques Salomé)